Economiser les ressources en eau potable fragiles

L’agence de l’eau lance un appel à projets  auprès d’une centaine de collectivités concernées par des pénuries d’eau récurrentes ou par un déficit quantitatif structurel.
Objectif : garantir durablement l’approvisionnement en eau potable de quelque 150 000 habitants dans un contexte d’adaptation au changement climatique.

Les modèles de projection relatifs au changement climatique font émerger des tendances communes pour le nord-est de la France : augmentation des températures de 2°C à l’horizon 2070, diminution des précipitations moyennes particulièrement en été avec une accentuation des étiages (périodes de basses eaux).

Or, certaines collectivités du bassin Rhin-Meuse (près de 130 recensées, 150 000 habitants concernés) connaissent d’ores et déjà des difficultés d’approvisionnement du fait d’une ressource en eau fragile. Pour anticiper ces situations extrêmes et préparer l’avenir, l’agence de l’eau, à travers cet appel à projets, leur donne la priorité.

Deux types d’actions pourront être soutenus financièrement :

- celles en vue de la réduction des fuites dans les réseaux d’eau potable (y compris remplacement/rénovation et connaissance du réseau),
- celles en vue de la réduction des consommations d’eau potable (optimisation des utilisations publiques, récupération de l’eau de pluie…).


Les dossiers de candidature et les demandes d’aides seront analysés et instruits tout au long de l’année, avec pour date butoir le 31 décembre 2016.


Découvrez les détails de l’appel à projets