100 projets eau et climat pour l’Afrique

Les agences de l'eau mobilisées

A l’issue de la 1ère édition du « One Planet Summit » (12 Décembre 2017 à Paris), le Président de la République française a pris l’engagement d’assurer en 5 ans le développement de « 100 projets Eau et Climat pour l’Afrique ». L’Afrique est l’une des régions du monde les plus vulnérables au changement climatique et où les ressources en eau sont intensément menacées.
« 100 projets Eau et climat pour l’Afrique » porte l’ambition de faire émerger des travaux d’étude et de recherche ainsi que de nouvelles infrastructures pouvant être mises en œuvre auprès de 30 pays africains.

Les agences de l’eau, fortes de leur expérience en matière de coopération décentralisée, se sont engagées à accompagner 20 projets sur 5 ans.
Treize projets ont d’ores et déjà débuté avec l’appui  d’un réseau français et international d’opérateurs techniques et de partenaires financiers (Compagnie d’Aménagement des Coteaux de Gascogne, Agrisud, CIDR-Pamiga, etc…).

Vous êtes intéressés par la démarche ? Vous êtes une collectivité, un acteur privé et vous souhaitez accompagner un projet ? N’hésitez pas à prendre contact avec l’un des chargés de mission pour la coopération internationale des agences de l’eau.

Agence de l’eau Adour-Garonne : valerie.bayche@eau-adour-garonne.fr

Agence de l’eau Artois-Picardie : c.dericq@eau-artois-picardie.fr

Agence de l’eau Loire-Bretagne : herve.gilliard@eau-loire-bretagne.fr

Agence de l’eau Rhin-Meuse : david.bourmaud@eau-rhin-meuse.fr

Agence de l’eau Rhône-Méditerranée Corse : remi.touron@eaurmc.fr

Agence de l’eau Seine-Normandie : belbeoch.anne@aesn.fr

13 projets déjà aidés par les agences de l'eau dans le cadre de la démarche
"100 projets eau et climat pour l'Afrique"

 
Projet pilote au Cameroun pour l’agence de l’eau Rhin-Meuse
L’agence de l’eau Rhin-Meuse a initié un projet pilote au Cameroun, sur le bassin de la Sanaga avec pour objectif d’appuyer techniquement et institutionnellement le ministère de l’eau et de l’énergie camerounais à mettre en œuvre une politique de gestion intégrée des ressources en eau sur le fleuve. En partenariat avec les acteurs locaux, cette coopération porte l’ambition d’élaborer des stratégies d’adaptation aux impacts des changements climatiques, comme la désertification, la montée du niveau de la mer en zones littorales ou l’accentuation des phénomènes climatiques extrêmes (vents violents, températures élevées et fortes précipitations, sécheresse). A la suite de la mission de démarrage et d’un premier atelier multi-acteurs organisé en novembre 2019, la feuille de route du projet a été validée avec les autorités locales début 2020. L’état des lieux est en voie d’achèvement. Il devrait permettre la tenue d’un nouvel atelier avec les parties prenantes en novembre prochain. Objectif : valider les conclusions et identifier les orientations stratégiques à couvrir par le projet, notamment en termes d’enjeux prioritaires et de choix de zones pilotes.