2013-2018 : rétrospective

Bien qu’un premier bilan ait été dressé courant 2018 pour orienter et ajuster les politiques du 11ème programme d’intervention entré en vigueur à compter du 1er janvier 2019, l’agence de l’eau Rhin-Meuse a souhaité produire un document plus complet rendant compte de l’exécution de son 10ème programme mis en œuvre de 2013 à 2018.



Sur cette période, plus d’un milliard d’euros a été consacré à la protection et la reconquête des milieux aquatiques faisant du 10ème programme le 1er programme porteur d’une politique de l’eau et de la biodiversité ambitieuse. Sur le plan financier, l’exécution présente de bonnes performances en affichant un taux de réalisation des redevances de près de 98% et un taux de réalisation des dépenses de plus de 95%.

Après des avancées certaines en matière de dépollution des eaux usées domestiques et industrielles, l’objectif phare du programme a été d’amorcer le changement de cap des politiques de l’eau en privilégiant les politiques du grand cycle de l’eau.

Dans un contexte d’une dynamique d’investissement plus instable (en lien notamment avec la réforme territoriale) et d’un besoin de maîtrise accrue des budgets, l’effort de rationalisation des moyens a été principalement porté par les politiques du petit cycle de l’eau (réduction en matière d’autorisations de programme de 16% contre seulement 3% pour les politiques du grand cycle de l’eau). Ce résultat a aussi démontré la capacité d’adaptation et de réactivité de l’établissement face aux événements nouveaux et aux besoins des territoires, en relançant par exemple la dynamique d’investissement en assainissement ou en introduisant de nouveaux outils mobilisateurs des initiatives locales, notamment dans le domaine de l’adaptation au changement climatique et de la reconquête de la biodiversité.


En savoir plus