L'agence de l'eau partenaire du "mois de la bio" en Lorraine

Elle participera notamment à une soirée thématique le 4 novembre à Lindre-Basse.

Le "mois de la bio" est organisé par le Pôle Conversion Bio de Lorraine du 28 octobre au 24 novembre 2013. De nombreuses actions seront organisées sur toute la période afin de faire découvrir aux agriculteurs lorrains le mode de production biologique dont les vertus en terme de protection de la ressource en eau sont exemplaires.

Cet évènement rassemble les organismes de conseil, centres de gestion et producteurs autour de différentes visites pour aborder tous les volets qui posent question : technique, rentabilité, organisation des filières, etc.
Les agriculteurs bio présenteront leur façon de travailler, leurs réussites, leurs difficultés.

Une soirée thématique Eau et bio

Lundi 4 novembre a eu lieu une soirée à destination des collectivités et gestionnaires de l’eau "Eau et Bio : Comment favoriser l’agriculture biologique sur son territoire".

L'agence de l'eau Rhin-Meuse et l’agriculture biologique

Une des priorités de l’agence de l’eau Rhin-Meuse est la lutte contre les pollutions diffuses notamment d’origine agricole. Malgré l’amélioration concrète des pratiques culturales des agriculteurs sur un certain nombre de secteurs à enjeux, les résultats obtenus sur la qualité de l’eau ne sont pas à la hauteur des objectifs pour l’atteinte du bon état des eaux. La détection de pesticides dans les eaux est généralisée et plus de 10% des captages sont contaminés. C’est pourquoi la dotation en matière de lutte contre les pollutions diffuses d’origine agricole a été augmentée de plus de 85% entre le 9ème et le 10ème programme avec un montant total d’aides de quelque 90 millions d'euros sur 6 ans (2013-2018).
L'agence de l'eau souhaite en particulier développer la solution de l'agriculture biologique sur les territoires prioritaires du bassin Rhin-Meuse à coté et en complément de l'ensemble des autres leviers existants. Les objectifs en terme de surfaces converties en agriculture biologique sont de 20% en zones dégradées, 6% en zones non dégradées et 33% sur les captages.
Les aides de l'agence de l'eau en matière d'agriculture biologique concernent essentiellement l'animation et sont ciblées sur les territoires les plus vulnérables, au premier rang desquels se trouvent les aires d’alimentation des captages pour l’eau potable ou les zones particulièrement dégradées. Les aides sont également orientées autour d'actions précises permettant de contribuer à la restauration de la qualité des ressources en eau. L’accompagnement financier pour la conversion à l'agriculture biologique se fait à travers le programme de développement rural hexagonal qui fixe les règles de financement avec des aides de la Communauté Européenne et de l'Etat.