En Alsace, 2 journées pour (re)découvrir la loi Oudin-Santini

L'agence de l'eau Rhin-Meuse, l'IRCOD et les villes de Mulhouse et Strasbourg organisent deux réunions destinées à informer les élus sur les opportunités que leur offre la loi Oudin-Santini en matière de coopération et de solidarité internationales.

Ces réunions auront lieu :

* le jeudi 16 mai de 16h30 à 18h30
à la maison de la Région Alsace
Place Adrien Zeller
à Strasbourg

* le jeudi 23 mai de 16h30 à 18h30
à la mairie de Mulhouse, Salle des commissions, entrée C
2 rue Pierre et Marie Curie
à Mulhouse

Ces deux réunions sont réservées aux collectivités alsaciennes (Communes, groupement de communes, syndicats...).

Inscription par mail avant le 13 mai :
cecilia.ledran@eau-rhin-meuse.fr

La loi Oudin-Santini - Rappels

En France, la loi de solidarité Nord Sud dite « Oudin-Santini » (LOI n° 2005-95 du 9 février 2005 relative à la coopération internationale des collectivités territoriales et des agences de l’eau dans les domaines de l’alimentation en eau et de l’assainissement) a ouvert des portes, permettant aux communes, aux établissements publics de coopération intercommunale, aux syndicats mixtes chargés des services publics d’eau potable et d’assainissement ainsi qu’aux agences de l’eau d’affecter jusqu’à 1% de leur budget, financé par le prix de l’eau, à des actions de solidarité internationale et d’aide d’urgence dans le domaine de l’eau et de l’assainissement.
Crédit photo : AERM/C.Szacowny

L’agence de l’eau Rhin-Meuse, un partenaire solidaire

Dans le cadre de son 10ème programme d'intervention, l'agence de l'eau Rhin-Meuse accorde une subvention de 50% maximum avec un montant plafond de 50 000 €. Les actions de solidarité (en matière d'alimentation en eau potable, d'assainissement, de cultures vivières) consistent à apporter à une population un ensemble de connaissances et moyens dont elle est démunie et à les mettre en oeuvre avec sa participation active. Elles comprennent également la formation permettant la prise en charge par la population du fonctionnement et de l’entretien des installations créées.
En 2012, ce sont 37 dossiers qui ont fait l’objet d’une aide publique au développement de la part de l’agence de l’eau Rhin-Meuse, pour un montant cumulé de 1,42 million d’euros au bénéfice de 498 000 personnes. Le montant global des projets aidés s’est élevé à 5,8 millions d’euros. L’agence de l’eau Rhin-Meuse intervient surtout dans les pays d'Afrique, du Moyen-Orient, de l'Océan Indien et les autres pays définis comme les moins avancés par l'ONU.

Ressources