Gestion quantitative et alimentation en eau potable

gestion de l'eau

Le bassin Rhin-Meuse est désormais touché par le changement climatique. Des tensions quantitatives, plus nombreuses et fréquentes apparaissent sur des secteurs jusqu’à présent épargnés. Face à cette situation, la gestion quantitative est un enjeu central et transversal de la politique de l’agence de l’eau.
 

Economiser la ressource en eau

En la matière, les interventions de l'agence de l'eau Rhin-Meuse concernent : 
•    La lutte contre le gaspillage de la ressource en eau et l'amélioration de la performance des services d’eau potable en incitant à la mise en œuvre de plans d’actions de réduction des fuites des réseaux d'eau potable.
•    L'incitation à la réduction de la consommation pour tous les usages (domestique, industriel, agricole…)

Les fuites des réseaux d'eau potable sur le bassin Rhin-Meuse

 
•    87 millions de m3 d’eau "perdus" par an
•    81% : pourcentage de rendement moyen des réseaux d'eau potable
•    0,6% : taux de renouvellement moyen des réseaux 
•    170 ans nécessaires pour renouveler l'ensemble des réseaux à ce rythme 

 

Sécuriser l’approvisionnement en eau potable

Dans ce contexte de moindre disponibilité de l’eau, la résilience des systèmes d’alimentation en eau potable est fondamentale. Elle doit garantir un approvisionnement en eau potable en qualité et quantité dans une logique de solidarité territoriale. C’est pourquoi l’agence de l’eau accompagne, sous conditions, les actions visant à l’amélioration de la qualité de l’eau distribuée (en privilégiant les actions préventives) et celles visant la sécurisation de l’ensemble du système de production.

Permettre aux milieux naturels de jouer pleinement leur rôle

L’agence de l’eau se fixe comme objectif d’améliorer les débits d’étiage des cours d’eau sensibles par la restauration de leurs capacités naturelles et/ou par la réduction des prélèvements. La protection et la reconstitution des milieux humides (rôle d’éponge) jouent un rôle essentiel dans la régulation qualitative et quantitative des eaux. 

Satisfaire l’ensemble des usages

En complément des outils de concertation locaux existants (schéma d’aménagement et de gestion des eaux notamment), l’agence de l’eau Rhin-Meuse pourra accompagner des études globales ressources/usages pour définir les stratégies de partage de l’eau.
Cette problématique du partage de la ressource en eau ouvre le champ de l’innovation. C’est pourquoi l’agence de l’eau soutiendra les expérimentations en matière de réutilisation des eaux non-conventionnelles, encore peu développée sur le bassin Rhin-Meuse.

 

Politique détaillée de l'intervention de l'agence de l'eau Rhin-Meuse