Le Conseil d’administration valide l’attribution des crédits dans le cadre du plan France Relance

Ce sont 18,7 M€, pour 51 actions, qui ont été fléchés sur l’ensemble des départements du bassin Rhin-Meuse, et dont la consommation devrait être entérinée d’ici fin mai.

Josiane Chevalier, préfète de Région Grand Est, nouvelle présidente du Conseil d’administration a salué les membres nouvellement élus et siégeant pour la première fois. «J’ai pleinement conscience de la responsabilité qui m’incombe. Je sais pouvoir compter sur les compétences et la motivation de chacun d’entre vous. Les enjeux et les richesses que porte le bassin Rhin-Meuse dans un contexte international sont des éléments stimulants pour notre action

La mobilisation des crédits de l’établissement en particulier dans le cadre du plan de relance a été analysée. En effet, fortement mobilisée depuis 10 mois, l’agence de l’eau Rhin-Meuse a déployé une stratégie offensive (60 M€) au bénéfice des maîtres d’ouvrage pour favoriser les investissements en faveur de la transition écologique et faciliter la reprise de l’activité économique. Au titre du plan France relance, elle a été dotée de 18,7 M€ supplémentaires.

Le Conseil d’administration a souhaité que cette enveloppe puisse bénéficier à des projets structurants, sous maîtrise d’ouvrage des collectivités et suffisamment matures pour générer des travaux rapidement.

Le Conseil d’administration a ainsi validé en séance une liste prévisionnelle de 51 projets répondant aux enjeux suivants :

   Assainissement

10,4 M€

  

   Gestion intégrée des eaux pluviales

  2,6 M€

   Alimentation en eau potable

4,3 M€

       

   Restauration des milieux naturels

  0,7 M€


Guidé par le principe fondamental de solidarité, le Conseil d’administration a également attaché une importance à ce que ces crédits puissent bénéficier à l’ensemble des territoires du bassin Rhin-Meuse.

Nombre de projets Département Montant prévisionnel
3 Ardennes 1,8 M€
2 Haute-Marne 0,3 M€
7 Meurthe-et-Moselle 3,2 M€
8 Meuse 2,5 M€
8 Moselle 3,6 M€
8 Bas-Rhin 1,9 M€
7 Haut-Rhin 2,9 M€
8 Vosges 2 M€

Cette programmation a été établie en concertation avec les préfectures de département, et fera l’objet si besoin d’ajustements pour permettre l’engagement intégrale de l’enveloppe financière à fin mai.
Sur les 18,7 M€, près de 40% seront engagés dès la mi-mars après les premières décisions de la commission des aides. Ces engagements s’inscrivent dans une période particulièrement chargée en termes de programmation d’aides avec une dotation globale de près de 150 M€ et une année 2020 au cours de laquelle l’établissement a satisfait aux objectifs qui lui ont été assignés, malgré un contexte une nouvelle fois baissier en termes d’effectifs, ce que de nombreux administrateurs n’ont pas manqué de dénoncer; situation à laquelle la préfète de région s’est exprimée très sensible.

Cette séance du Conseil d’administration a aussi été consacrée à l’installation de la gouvernance. A ce titre, Edouard JACQUE, vice-président de l’EPAMA et Gilbert BAUER, industriel et président de l’entreprise Qualtech ont été élus vice-présidents du Conseil d’administration.

Régis DEPAIX, maire de Montcornet et président de l'association des maires et présidents d'Intercommunalités des Ardennes a été élu président de la Commission des aides financières, qui a entamé ses travaux l’après-midi du Conseil d’administration, entérinant pour la circonstance la première programmation au titre du plan de relance.


Prochaine séance du Conseil d’administration : 2 juillet 2021

Publiée le 15 mars 2021