1 000 enfants mobilisés pour la Souffel

Ils rendent compte de leurs travaux et de leur engagement à  travers une exposition ouverte au public du 23 au 31 mai au Trèfle à Truchtersheim (67).

Il n’y a pas que les professionnels (collectivités, agriculteurs, services de l’État...) qui s’engagent pour améliorer la qualité de l’eau de la Souffel. Les jeunes sont également partie prenante. Pour preuve ! Les écoles maternelles, élémentaires et les collèges du Kochersberg (51 classes soit près de 1 000 élèves) se sont mobilisés dans le cadre du dispositif classes d’eau aidé par l’Agence de l’eau Rhin-Meuse pour apporter leur soutien au partenariat
« Souffel 2027 » en participant par exemple au nettoyage des abords de la rivière, en réalisant des plantations d’arbres ou par la réalisation de productions artistiques de tout genre (chansons, poésies, sculptures, dessins, pièce de théâtre, photos, affiches, herbier). L’ensemble de ces réalisations seront accessibles aux habitants du territoire du 23 au 30 mai 2016 au Trèfle à Truchtersheim afin de démultiplier la mobilisation.

Cet événement est le résultat d’une contribution collégiale (Éducation nationale, maison de la nature Bruche-Piémont, office central de la coopération à l’école, communauté de communes de Kochersberg, syndicat des eaux et de l’assainissement Alsace-Moselle, agence de l’eau) où chacun a apporté son savoir-faire mais également son envie de faire ensemble.

Le partenariat « Souffel 2027 »

Face à l’état inquiétant de la Souffel, qui est l’une des rivières les plus polluées de France, l’agence de l’eau Rhin-Meuse, le syndicat des eaux et de l’assainissement Alsace-Moselle, le conseil départemental du Bas-Rhin, le syndicat intercommunal du bassin de la Souffel, et la chambre d’agriculture sont engagés dans un vaste programme d’actions, de travaux et de sensibilisation des habitants sur la nécessité et l’utilité de reconquérir cette rivière. L’opération, appelée « Souffel 2027 », donne lieu aujourd’hui à l’expression des jeunes pour leur rivière. Leur implication ne sera pas éphémère puisqu’une série de 6 cartes postales va être éditée peut-être en guise de fil conducteur pour se rappeler que  «  petits et grands, futurs adultes » travaillent au même objectif, celui d’améliorer la qualité de la Souffel.