Réduction des pollutions agricoles

tracteur dans un champs

Pour parvenir au bon état de la qualité des ressources en eau, la réduction de la pollution par les pesticides et nitrates d’origine agricole est un enjeu majeur.

Les actions relevant de l’optimisation ou de la réduction des intrants ne sont clairement plus suffisantes pour reconquérir la qualité de l’eau au regard des aléas climatiques qui rendent difficiles la maîtrise des rendements.

4 priorités d'intervention

L’agence de l’eau cible son action sur les aires d’alimentation des captages dégradés ou sensibles, sur les zones d’actions prioritaires et sur les nouvelles zones vulnérables aux nitrates d’origine agricole.

Protéger et préserver les ressources en eau destinées à l’alimentation en eau potable, et prioritairement les 342 captages sensibles, par la mise en place de cultures à très bas niveau d’impact (herbe, agriculture biologique, cultures sans intrants…) sur les parcelles les plus contributives. C’est la stratégie de « la bonne culture au bon endroit ».

Intensifier les actions permettant une adaptation ou une atténuation du changement climatique telles que la mise en place de systèmes de culture résilients face aux aléas climatiques et compatibles avec la protection et la reconquête des ressources en eau. La sauvegarde des prairies permanentes  et le développement de la production herbagère sont deux axes forts de la politique de l’agence de l’eau.
Découvrez le rôle clé des prairies permanentes sur l'environnement

Prévenir la dégradation de la qualité des eaux superficielles et souterraines par les pollutions d’origine agricole et assimilée et réduire ces pollutions en accompagnant le changement des pratiques agricoles et en renforçant la prévention, la réduction ou l’élimination des pollutions d’origine agricole et assimilées.

Contribuer à la mise en œuvre de stratégies mixtes visant une gestion efficace et durable des coulées de boues grâce à un aménagement du territoire adéquat et à l’adaptation des pratiques agricoles (non labour, agriculture de conservation…)

Une boite à outils diversifiée

L'Agence de l'eau Rhin-Meuse dispose d'un large panel d'outils d'interventions efficaces pour garantir la reconquête de la qualité des ressources en eau. Cet accompagnement se traduit par une offre de services qui se diversifie pour impliquer tous les acteurs, collectivités et agriculteurs.

Peuvent être cités,

  • le soutien aux investissements et mesures agroenvironnementales et climatiques visant des changement de pratiques et d'assolements,
  • le soutien aux filières sans ou à bas niveau d'impact sur la ressource en eau,
  • le soutien aux investissements liés à la gestion des effluents d'élevage,
  • le soutien aux opérations foncières,
  • ...

Pour ces différentes actions, l'agence de l'eau Rhin-Meuse mobilise une enveloppe d'environ 96 millions d'€ pour la période 2019-2024.

 

Politique d'intervention détaillée de l'agence de l'eau