Tout savoir pour la bonne réalisation d'inventaires de zones humides

Fruit d'un travail de 4 ans entre de nombreux partenaires, ce guide méthodologique donne pistes et méthodes pour la réalisation d'inventaires de zones humides.

Que vous soyez conseils généraux, collectivités locales, structures porteuses de SAGE, syndicats de rivières, associations ou autres, la réalisation d’un inventaire de zones humides est une étape essentielle pour améliorer la connaissance de votre territoire, préalablement aux actions de préservation ou restauration que vous souhaiterez mener.

A travers ce guide, l’agence de l’eau Rhin-Meuse a souhaité apporter aux porteurs de projet du bassin Rhin-Meuse les clés nécessaires à la réalisation d’inventaires de
zones humides.

Rappelons que les zones humides assurent de nombreuses fonctions (hydrologiques, biogéochimiques et écologiques) et participent à l’équilibre hydrologique des bassins versants. Ainsi, elles contribuent à la préservation de la ressource en eau, tant au niveau qualitatif (autoépuration des eaux de surface, filtration des eaux de ruissellement et des eaux alimentant les nappes) que quantitatif (régulation des crues et des inondations, soutien des étiages). Ces services rendus sont d’autant plus précieux qu’ils sont gratuits (moyennant une gestion et un entretien adapté) et difficilement compensables, en cas de dégradation ou destruction de zones humides.

Les zones humides dans le cadre du 10ème programme de l'agence de l'eau

Dans le cadre de son 10ème programme d'intervention, l'agence de l'eau poursuit son  travail de partenariat avec les collectivités et les associations en soutenant des projets de préservation, de restauration ou de recréation de zones humides. Ce soutien se caractérise par une expertise technique et des aides allouées à des projets d'acquisition foncière, de création ou recréation de zones humides, le financement d'études ou le soutien à des emplois d'animation dans ce domaine, avec des taux de financement renforcés. De 2007 à 2012, 2 800 hectares de zones humides ont été protégés ou restaurés avec l’aide de l’agence de l’eau Rhin-Meuse, soit l'équivalent de 660 terrains de foot par an. Aux côtés des partenaires "historiques" (conseils généraux, conservatoires...) une diversité d'acteurs dont les collectivités, s'impliquent au plus près du territoire.

En savoir plus sur les aides

En savoir plus sur les zones humides dans le bassin Rhin-Meuse

Photo : AERM/F.Doncourt