Territoires engagés pour la Nature

Les six premiers lauréats « Territoires engagés pour la nature » Grand Est ont été récompensés par le collectif régional en faveur de la biodiversité.
Cette distinction vise à soutenir et amplifier les dynamiques à l’œuvre dans les territoires et à engager durablement et efficacement les collectivités en faveur de la biodiversité.

C’est en présence de Laurent Touvet, préfet de Moselle, du Président de la Région Grand Est, de Pierre Dubreuil, directeur général de l’Office français de la biodiversité et de Marc Hoeltzel, directeur général de l’Agence de l’eau Rhin-Meuse et représentant les agences de l’eau, tous membres du collectif régional de la biodiversité, que s’est déroulée la première remise de prix Grand Est.
Cette cérémonie organisée dans le cadre d’une journée spéciale « Biodiversité » au parc de Sainte-Croix a permis de mettre en lumière les initiatives portées par :

 

La distinction « Territoires engagés pour la nature » (TEN) est une démarche nationale partenariale. Elle s’adresse aux collectivités qui s’engagent dans des plans d’actions concrets, réalistes et adaptés pour la préservation de la biodiversité. Pour réaliser ces projets, elles peuvent s’appuyer sur les nombreux spécialistes de l’environnement et bénéficient également de soutiens financiers dont ceux proposés par le collectif régional de coopération qui porte et anime des politiques publiques en faveur de la biodiversité.
Les distinctions « Territoires engagés pour la nature » appelées à s’amplifier sont un des leviers de sensibilisation et d’action déployé par le collectif régional.
Le dispositif TEN jouera aussi le rôle de lien entre différentes démarches, labels et outils existants sur la biodiversité dans le Grand Est tels que « Commune nature » (pour lequel une quatrième libellule va être mise en place en 2021), « Territoire à énergie positive pour la croissance verte », « Capitale Française de la Biodiversité », appels à projets « Trame Verte et Bleue » ou « Filières agricoles  respectueuses de la ressource en eau ».

Un collectif régional pour relever les défis de la biodiversité en Grand Est

Le collectif régional anime la stratégie régionale pour la biodiversité du Grand Est.

Il est composé de la Région, de l’Etat, de l’Office français de la biodiversité et des Agences de l’eau Seine-Normandie, Rhône-Méditerranée Corse et Rhin-Meuse.

Ces partenaires ont souhaité, pour plus d’efficience, unir leurs efforts et leurs moyens au sein d’un collectif régional de coopération pour porter et faire converger les politiques publiques en faveur de la biodiversité. Cette coopération permet de renforcer les missions de services publics dont ils ont la responsabilité en vue d’atteindre les objectifs qu’ils ont en commun pour la reconquête de la biodiversité de la nature et des paysages.

Depuis 2017, le collectif coordonne les moyens financiers et humains de chacune des structures pour optimiser la mise en œuvre d’actions en faveur de la « trame verte et bleue » et de la biodiversité en organisant un Appel à Projets Trame verte et bleue pour soutenir des projets territoriaux ou démonstratifs mobilisant des partenariats pour la mise en œuvre de programme d’actions de création et/ou de restauration de continuités écologiques.

Depuis 2017, ce sont déjà près de 100 opérations qui ont été soutenues, pour un montant de 12,5 millions d’euros d’aides avec un financement porté à 48% par les Agences de l’eau, 42% par la Région et 10% par l’Etat.

L’appel à projets 2020 qui se termine le 30 septembre prochain compte déjà plus d’une vingtaine de nouveaux projets.

Les projets retenus sont portés majoritairement par les collectivités et les associations. Au fil des éditions, les opérations soutenues visent la mise en œuvre de réels projets de territoire autour de la préservation de la trame verte et bleue locale ou plus généralement de la reconquête de leur patrimoine naturel, du paysage et de la biodiversité associée.

Deux niveaux d’engagement se distinguent sur les projets territoriaux, preuves d’une démarche progressive : les projets dits de « premier engagement » en faveur de la Trame verte et bleue (actions concrètes diversifiées avec la collaboration de plusieurs partenaires mais sans une réelle mise en cohérence avec les enjeux locaux de préservation et de reconquête de la Trame verte et bleue) et les projets territoriaux globaux et complets (actions proposées en cohérence avec les résultats d’un diagnostic local).

Cet appel à projets s’intègre parfaitement dans le dispositif « Territoires Engagés pour la Nature ». Il constitue un outil financier particulièrement adapté pour ces projets de territoire et l’outil privilégié d’accompagnement technique des collectivités souhaitant bénéficier de la reconnaissance offerte par « Territoires Engagés pour la Nature ».