2 exemples d’évolution positive de la qualité des cours d’eau


Le Rhin


Le fleuve Rhin a fait une spectaculaire remontée de sa qualité en 40 ans d’actions. / Azote ammoniacal dans le Rhin à Coblence depuis 1954 - source CIPR 2014

La pollution du Rhin atteint son apogée en 1973 puis se réduit d’une façon tout aussi spectaculaire. Il transitait chaque jour, dans les années 1970, la pollution équivalente rejetée de 60 fois le parc des stations d’épuration du bassin Rhin-Meuse : 160 tonnes d’azote par jour ! 40 années d'action de protection et de dépollution ont permis la reconquête du fleuve au grand plaisir de ses habitants riverains.

La Moselle

La concentration en azote ammoniacal (percentile 90) dans la Moselle à Sierck (57) a été divisée par 30 au cours de cette période (1964-2013) - Source AERM 2014

En 1971, un bilan des eaux du bassin Rhin-Meuse dresse un tableau accablant de la situation des milieux aquatiques lorrains et alsaciens : « la pollution organique a atteint un degré inadmissible pour la plupart des cours d’eau du bassin (…)». La pollution de la Moselle était au niveau des cours d’eau aujourd’hui considérés comme les plus pollués. Depuis 15 ans, elle respecte à nouveau le seuil du « bon état ».