Appel à projets "économie circulaire" - Edition 2018

La Région Grand Est, l’ADEME et l’Agence de l’eau Rhin-Meuse renouvellent leur partenariat autour de l’économie circulaire.

Ouvert aux entreprises, fédérations d'entreprises, chantiers consulaires ou associations représentant des entreprises, cet appel à projets décline de manière concrète trois thématiques : optez pour une stratégie novatrice durable, optimisez la consommation et la gestion de vos ressources, interagissez avec les entreprises de votre territoire. Le premier dépôt des dossiers est fixé au 16 mars 2018.

Pour l’agence de l’eau Rhin-Meuse, l’objectif de cet appel à projets est de promouvoir les actions d’économie circulaire en lien avec l’eau et de susciter l’émergence de projets exemplaires et/ou innovants. L’agence de l’eau encourage déjà des actions justifiant, à bénéfice équivalent sur la ressource en eau, le choix d’une solution renforçant la prise en compte du développement durable. Les projets d’économie circulaire entrent dans ce cadre.

Cet appel à projets pour l'année 2018 comporte trois volets :

VOLET 1 : "Optez pour une stratégie novatrice et durable"
Ce volet vise à accompagner les entreprises dans la mise en place de démarches
comme :

L’économie de la fonctionnalité, qui consiste à passer d’une logique de vente de produit ou de prestation à une logique de mise à disposition d’une solution.

L’éco-conception, qui consiste à intégrer des critères environnementaux dès la phase de conception d’un produit afin de réduire ses impacts tout au long de son cycle de vie tout en préservant sa qualité d’usage et son niveau de performance.

Les achats durables, qui consistent à travailler le processus Achat de l’entreprise en questionnant ses besoins et en y intégrant des critères environnementaux, sociaux, ainsi qu’une logique de cycle de vie et de coût global.

VOLET 2 : "Optimisez la consommation et la gestion de vos ressources"
Ce volet concerne les projets visant à optimiser les ressources « eau », « énergie » et « matières premières et déchets », prises individuellement ou collectivement.

L’eau : les projets présentés doivent permettre d’éviter le gaspillage, de protéger la ressource en eau tant en terme qualitatif que quantitatif, d’anticiper le changement climatique...

L’énergie : il s’agit de diminuer la dépendance aux ressources non renouvelables des entreprises, d’anticiper la hausse du coût de l’énergie et de limiter les émissions de CO2.

Les matières premières et les déchets : l’efficacité est ici d’utiliser la juste quantité de matières premières, en limitant les surconsommations, les pertes, les rebuts et les invendus à toutes les étapes de la production, ainsi qu’à trier et valoriser les déchets.

VOLET 3 : « Intéragissez avec les entreprises de votre territoire »
Ce volet met en avant l’écologie industrielle et/ou territoriale (EIT), mode d’organisation mis en place collectivement par plusieurs acteurs dans le but de favoriser les synergies à l’échelle d’une zone, d’un territoire ou simplement entre deux entreprises.

Cela peut se traduire par le partage d’infrastructures, d’équipements (réseaux de chaleur, outils ou espaces de production…), de services (gestion collective des déchets, plans de déplacements inter-entreprises…), de matières (le rebut de production de l’un peut être utilisé comme matière secondaire par un autre…).

La Région Grand Est, l'ADEME et l'agence de l'eau Rhin-Meuse ont décidé que dans la mesure du possible, les dossiers retenus seront instruits par un seul financeur afin de faciliter les démarches administratives.
Les premiers dossiers sont attendus pour le 16 mars 2018, deux autres sessions seront organisées le 8 juin 2018 et le 5 octobre 2018.

Rappelons que l'économie circulaire se traduit par un ensemble d'actions qui peuvent se décliner en 7 champs opérationnels.