Animation du plan Ecophyto2

Animation du plan Ecophyto2 : dossiers à déposer à l'Agence de l'eau avant le 31 août 2017.

 

Dans le cadre du plan Écophyto 2, qui prévoit de conjuguer un certain nombre d’actions permettant de diminuer significativement l’utilisation des pesticides, l’agence de l’eau Rhin-Meuse est un partenaire qui s’engage sur de nombreuses actions prévues dans la feuille de route régionale et ses annexes, notamment celle liée à l'animation.

Cette feuille de route a été établie dans le cadre d’une gouvernance régionale mise en place afin de définir, avec l’ensemble des partenaires concernés (DRAAF, DREAL, Région, Chambre Régionale d'Agriculture, Agence de l’eau…), les priorités et les types d’interventions à mettre collectivement en œuvre afin d’atteindre le plus efficacement possible les objectifs de réduction de l’utilisation des pesticides. Des orientations et propositions nationales ont été définies afin de mobiliser différents outils (matériels, animation…).

Dans ce cadre, les propositions d’intervention de l’Agence de l’eau Rhin-Meuse ont été validées par  le Conseil d’Administration et sont de plusieurs ordres :

pour les « investissements », les modalités d’intervention concernent l’ensemble des matériels permettant de sécuriser l’utilisation des pesticides à la ferme ou d’en arrêter l’utilisation sur les parcelles (désherbage mécanique) et, sur les captages dégradés, le matériel de gestion de l’herbe et celui permettant de développer le désherbage mécanique. Ces dossiers sont gérés dans les appels à projets en cours dans le cadre des actions des Programmes de Développement Ruraux Régionaux.

pour l’animation, il est demandé une mobilisation forte autour de l’objectif Ecophyto 2, permettant d’impliquer les agriculteurs plus largement que les actions mises en œuvre pour l’instant dans le cadre d’Ecophyto (animation des fermes DEPHY touchant un nombre limité d'agriculteurs). L'objectif est que 30 000 agriculteurs à l'échelle du territoire national bénéficient d’une telle animation.

Sur le Bassin Rhin-Meuse, les animations en place (les opérations « agri-mieux » et « captages ») touchent déjà un grand nombre d'agriculteurs sur de larges zones concernées notamment par des problématiques de pesticides.

En complément de ces actions déjà engagées, pour des territoires non couverts, ou sur lesquels une dynamique importante complémentaire se mettrait en place, l’agence rappelle qu’elle peut soutenir des projets complémentaires « groupés », par exemple portés par des Groupements d’intérêt économique et environnemental (GIEE). Ces projets sont gérés dans la limite de l’enveloppe de 400.00€ allouée spécifiquement et doivent être déposés à l’agence avant le 31 aout 2017.