Préservation et restauration des cours d’eau : 4 retours d’expérience pour le bassin Rhin-Meuse

Ils viennent enrichir un recueil national. Pierre Mangeot, chargé d’études à l’agence de l’eau décrypte les enjeux de ces réalisations.

 

Aménagement du plan d’eau de la Sangsue et création d’un bras de contournement du Woigot à Briey (54)

Le projet d’aménagement du plan d’eau de la Sangsue a été porté par le syndicat du contrat de rivière Woigot, la communauté de communes du pays de Briey et l’agence de l’eau Rhin-Meuse. Ces travaux sont composés de deux grandes opérations : le reméandrage du Woigot et la création  d’une rivière de contournement.
Cette opération ambitieuse intègre les problématiques écologiques tout en portant une attention aux aspects socio-économiques. Elle permet à la fois de satisfaire les objectifs environnementaux tout en maintenant l’accès au plan d’eau, très prisé pour son attrait touristique.
Voir la vidéo

Reméandrage du Longeau par reprise des anciens méandres entre Brainville et Dompierre (54)

Le reméandrage du Longeau initié par le syndicat intercommunal d’aménagement du Longeau et de la Seigneulles en lien avec l’agence de l’eau Rhin-Meuse a permis de préserver une faune et une flore protégées et des habitats d’intérêts communautaires.
Ce projet abouti en 2013 est de grande ampleur. Il a fait l’objet de travaux sur plus de 15 kilomètres de cours d’eau en plein cœur d’une zone rurale, ayant une activité agricole intense.
Voir la vidéo

Retour dans son talweg d’origine de la Souffel à Reichstett (67) et création de mares

La Souffel est un des cours d’eau les plus dégradés du bassin Rhin-Meuse. C’est pourquoi, l’Eurométropole de Strasbourg a décidé de procéder au reméandrage de ce cours d’eau. Ces travaux ont également permis de faire redécouvrir ce petit cours d’eau à ses habitants avec la création d’un sentier pédestre et la pose de panneaux pédagogiques.

Restauration de la sinuosité du Neubaechel et d’une zone d’expansion des crues à Eckwersheim (67)

Les travaux entrepris en 2013 par l’Eurométropole de Strasbourg ont permis de reméandrer le Neubaechel et d’atténuer les crues grâce à l’installation d’une digue en amont du village d’Eckwersheim.
C’est la première fois qu’un tel projet couplant les volets « réduction des risques d’inondations » et « restauration de cours d’eau » est exposé dans un retour d’expérience sur le bassin Rhin-Meuse.

Capitaliser des retours d’expériences sur la préservation et la restauration des cours d’eau pour inciter les actions au niveau local

Initié en 2009 par l’Office national des milieux aquatiques (ONEMA) et en partenariat avec les agences de l’eau et le ministère en charge de l’environnement, le recueil d’expériences sur l’hydromorphologie des cours d’eau est destiné aux acteurs de l’eau et partenaires locaux. Il a pour ambition d’inciter à la mise en œuvre de nouvelles actions de restaurations des cours d’eau sur les territoires.


Un recueil riche de plus de cent exemples

Classés sous forme de fiches, ces retours d’expériences permettent de mettre en avant des informations pratiques, des  illustrations et recommandations sur divers aspects de la restauration physique des cours d’eau. Il regroupe plus d’une centaine d’exemples d’opérations qui ont eu lieu ces vingt dernières années sur le territoire français.
Déjà mis deux fois à jour depuis sa création, l’ouvrage vient aujourd’hui d’être complété par trente-cinq nouvelles fiches dont quatre nouveaux retours d’expériences  sur le bassin Rhin-Meuse.

Retrouvez l’intégralité du recueil sur le site de l’agence française de biodiversité.