L'eau dans la ville

Enjeux et données

La gestion intégrée des eaux pluviales et la ville de demain : faire de l'eau de pluie une ressource

Préservation de la qualité du milieu naturel et des ressources en eau, gestion des risques d’inondations, aménagement de l’espace et retour de la nature en ville… Pour une collectivité, gérer ses eaux de pluie est un enjeu de taille à plusieurs titres. Le développement urbain a généré des sols toujours plus imperméables, ne permettant plus aux eaux de pluie de s’infiltrer dans les sols. Pour atteindre les objectifs de bon état des masses d’eau visé au SDAGE Rhin-Meuse et décliner concrètement le plan d’adaptation au changement climatique, l’agence de l’eau Rhin-Meuse a fait de la gestion intégrée des eaux pluviales une des priorités de son 11ème programme.

L’étalement urbain a conduit à l’augmentation du risque d’inondation, au déversement des systèmes d’assainissement saturés et à la réduction de l’alimentation des nappes souterraines. Il est aujourd’hui indispensable de penser autrement l’aménagement de la ville pour faire face à ces défis, quelle que soit l’échelle du projet.

Rendre la ville perméable et impulser une gestion durable de l'eau en ville :

Pour faire face au défi climatique, l’un des principaux enjeux est de favoriser la résilience des villes aux évènements extrêmes (orages, crues, canicule, pollution, etc.) et aux pluies courantes (petites pluies) en privilégiant les solutions fondées sur la nature qui nécessitent de repenser la place de l’eau et du végétal en milieu urbain et péri-urbain. Ces solutions permettent d’agir en faveur de la rétention des eaux de ruissellement, de la lutte contre les îlots de chaleur, de la création de trames vertes et bleues, tout en répondant aux objectifs de protection des eaux et de limitation des flux polluants rejetés.


L’agence de l’eau Rhin-Meusese fixe pour objectif au cours de son 11ème programme d’interventions, de favoriser les mesures préventives de gestion des eaux pluviales en visant le déraccordement d’au moins 500 000 m² de surface active dans le cadre d’une politique intégrée aux projets d’aménagement urbains, selon les grands principes suivants :

Au-delà de cet objectif, il s’agit de changer le mode de conception urbaine en réalisant des aménagements nouveaux exemplaires, vitrines de cette nouvelle approche.

La pollution par temps de pluie peut être en effet éliminée par des techniques dites « classiques » de rétention (bassin d’orage) et de traitement des eaux pluviales ou par des techniques dites « alternatives » (noues, fossés, chaussées à structures réservoirs…), qui permettent de ralentir, infiltrer l’eau au plus près d’où elle tombe, piéger et traiter la pollution en préservant les sols. Partout où c’est possible, il faut favoriser l’infiltration des eaux pluviales sur la parcelle où elles sont émises.

Il s’agit en fait pour la collectivité de gérer ses eaux pluviales comme un outil d’aménagement de son territoire. Les espaces aménagés pour la gestion de l’eau peuvent jouer un rôle structurant et paysager. Ils peuvent constituer des espaces de vie collectifs (jardins, terrains de sport…) et donnent à l’eau une vraie place dans la ville et la société. Les retours d’expérience montrent systématiquement une économie globale par rapport aux solutions traditionnelles (réseau pluvial, bassins de rétention/traitement).

L’agence de l’eau Rhin-Meuse privilégie l’amélioration du traitement de la pollution par temps de pluie sur des zones urbanisées par des techniques alternatives, plutôt que par des techniques « classiques ». Des solutions mixtes sont par exemple mises en œuvre dans le cadre des plans d’actions « DERU ».

Un dispositif d’aides renforcé et incitatif 

 

L’agence de l’eau Rhin-Meuse vous accompagne dans vos projets de gestion à la source des eaux pluviales dans les projets urbains (voiries, bâtiments, parcs urbains...).

Les modalités d’aides sont détaillées ici :

Action Cas Principes d'éligibilité Assiette Montant
plafond
Taux d'aide de référence


Collectivités ou leurs délégataires


Requalification de voirie, lotissements/ZAC, bâtiments

Opérations ponctuelles mais qui constituent des chantiers pilotes ou démonstratifs des bonnes pratiques





Travaux de gestion intégrée des eaux pluviales situés dans le périmètre urbain




Travaux liés au dispositif de gestion intégrée (hors coût complet des structures de voirie)

Travaux liés au dispositif de gestion intégrée




30€/m² de surface aménagée (gérée par des techniques alternatives)


40%
Opérations réalisées sur l’ensemble d’un bassin versant, d’une opération d’ampleur ou d’une collectivité

60%
Activités économiques

Artisanat, industrie, lotissements/ZAC, bâtiments

Création ou aménagement de l’existant

40% à 60% (selon les règles de l’encadrement européen)

 

 

Visiter une réalisation près de chez vous

Accédez à la cartographie d’un ensemble d’opérations de gestion intégrée des eaux pluviales sur le bassin Rhin-Meuse
(Cliquez sur un des point de la carte pour accéder à un descriptif de l'opération menée)

 

        

A voir

À voir

"A la campagne, l'eau elle s'infiltre dans le sol et c'est pas pour ça que les maisons s'enfoncent !"
 

À voir

À voir

Neufchâteau, aménagement des abords du cinéma