22 mars, journée mondiale de l'eau

                                                

Le 22 mars 2019 c’est la journée mondiale de l’eau. Cette année l’ONU a choisi le thème «Ne laisser personne de côté».

Mars 2019 c’est aussi le 4ème mois de la campagne «En immersion», consacré à la solidarité internationale autour de l’eau.


Les agences de l’eau françaises, porteuses de la campagne d’information nationale «En immersion», soutiennent pleinement la journée mondiale de l’eau et souhaitent partager haut et fort ce message essentiel : Il est plus que jamais nécessaire d’agir en faveur de   l’accès à l’eau et à l’assainissement dans le monde. Au-delà de la (sur)vie des populations, la coopération internationale autour de l’eau favorise l’échange de bonnes pratiques  essentielles à l’adaptation au changement climatique et à la préservation de la ressource en eau, vitale mais  épuisable.

L’eau est un droit fondamental…

Aujourd’hui, 663 millions de personnes n’ont pas accès à l’eau potable. 1/3 de l’humanité   n’a pas accès à des toilettes. Chaque minute, plus de 6 personnes meurent de maladies hydriques dans le monde…* Or, l’accès à l’eau est l’un des fondements de la santé publique,  du développement durable ainsi que de la stabilité des sociétés. Nous ne pouvons pas aller de l’avant en tant que société alors qu’autant de personnes ne disposent pas d’eau potable.  En 2010, les Nations Unies reconnaissent que « le droit à l’eau potable et à l’assainissement est un droit de l’Homme, essentiel à la pleine jouissance de la vie et à l’exercice de tous les droits de l’Homme. » La journée mondiale de l’eau 2019 s’attache à l’un des principaux objectifs de développement durable de l’ONU à l’horizon 2030 :

« Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau ». Concrètement, cela signifie qu’il ne faut laisser personne de côté.

Les agences de l’eau solidaires...

En France, des ONG, des collectivités, des acteurs privés et les agences de l’eau s’engagent depuis des dizaines d’années pour relever le défi de l’accès à l’eau.
Depuis 2005, la loi française facilite ces actions, en autorisant les agences de l’eau à mobiliser 1% de leur budget pour des actions de solidarité internationale autour de l’eau.  Elles soutiennent financièrement et techniquement des porteurs de projets publics ou privés : collectivités territoriales, ONG. Ces financements ont pour objectif prioritaire de fournir à des populations très pauvres un accès à l’eau potable et à l’assainissement. Mais ils peuvent aussi servir à gérer de façon économe la ressource en eau et éduquer à la santé et à l’environnement.

Les agences de l’eau agissent de trois façons :

La solidarité internationale : accompagnement financier et technique à la mise en place de projets d’accès à l’eau potable et à l’assainissement dans les pays en développement, en lien avec les collectivités françaises et étrangères, les associations  de  solidarité  et les ONG.

La coopération institutionnelle : rencontres, partenariats, échanges de bonnes pratiques, partage de compétences et de savoir-faire autour de l’eau et de sa gestion locale, en lien avec des États et des organismes étrangers.

Les aides d’urgence : soutien financier exceptionnel aux ONG, lors de catastrophes naturelles (cyclone, tremblement de terre…).

En 2018, 227 actions de solidarité soutenues par les agences de l'eau françaises ont été menées dans plus de 40 pays. L ’Afrique et l’Asie sont les zones d’intervention les plus concernées.

Ces 9 dernières années : 4 à 6 millions de personnes ont eu accès à l’eau potable et 400 000 personnes à un réseau d’assainissement grâce à des actions soutenues par les agences de l’eau.

La campagne «En immersion» ...

Dans le cadre de la campagne nationale d’information «En immersion», les 6 agences de l’eau et le ministère de la transition écologique et solidaire se mobilisent pour apporter aux citoyens une information transparente et accessible sur les différents sujets liés à l’eau. Il s’agit aussi de mettre en lumière l’engagement quotidien de milliers de personnes au service de l’intérêt général (personnels des agences de l’eau, porteurs de projets locaux, collectivités, industriels, agriculteurs, associations, pêcheurs…). Cette campagne s’inscrit dans un temps long, 2 ans où mois après mois, différentes thématiques sont amenées par une web série mêlant les genres (fiction, reportage, comédie…) et décryptées par des contenus informatifs calibrés pour le web (infographie, animation, articles...).

En mars 2019, la campagne «En immersion» s’intéresse à la solidarité internationale autour de l’eau et dévoile les nombreuses collaborations, initiatives portées par les agences de l’eau en la matière. Les acteurs nationaux et internationaux témoignent également quant à ce partenariat.

À découvrir en ligne et ci-joint, l’infographie du mois « Accès à l’eau, à l’échelle de la planète bleue »

Pour suivre, partager et interagir avec les agences de l’eau tout au long de la campagne «En immersion» rendez-vous sur nos différents sites et réseaux :

Le site web : https://enimmersion-eau.fr/
Facebook : https://www.facebook.com/EnImmersion.Eau/
Twitter : https://twitter.com/enimmersion
Instagram : https://www.instagram.com/en_immersion_eau/
Youtube https://www.youtube.com/channel/UCvhlqDe1n1eOVTKF-j-s6Tg

Chiffres : Rapport d'activités 2017 "La coopération internationale", les Agences de l'eau / "Baromètre 2018 de l'eau de l'hygiène et de l'assainissement", ONG Solidarités International.
 

Depuis  la  loi  sur  l’eau  de  1964,  l’eau  est  gérée  en  France  par  grands  bassins hydrographiques qui correspondent aux territoires des grands fleuves. Il y ainsi en France 6 Agences de l’eau : Adour-Garonne, Artois-Picardie, Loire-Bretagne, Rhin-Meuse, Rhône Méditerranée Corse, Seine-Normandie. Les Agences de l’eau, établissements publics de l’Etat, sont les opérateurs de la politique de l’eau sur ces grands bassins. Elles définissent leur cadre d'action en fonction des spécificités de leur territoire en s'appuyant chacune sur un "parlement local de l'eau" (appelé comité de bassin où sont représentés tous les usagers de l’eau, collectivités, industriels, agriculteurs, associations, services de l’Etat). De manière opérationnelle, elles ont pour mission d’inciter, d’accompagner et de financer les actions de lutte contre la pollution, de protection de l’eau et des milieux aquatiques. En 2018, leurs missions ont été élargies, elles sont les fers de lance de l’Etat pour favoriser la biodiversité et la résilience de nos territoires face au changement climatique.