Le Mois de la Bio en Grand Est ouvre ses portes

Du 26 octobre au 7 décembre, le Mois de la Bio propose des conférences et des visites mettant en avant des retours d’expérience chez des agriculteurs (céréaliers, éleveurs, viticulteurs, maraîchers) mais également auprès de structures ou d’opérateurs garantissant le débouché des produits bio. Au programme : découverte, échanges, partage et dégustations !

L’objectif est simple : démontrer aux agriculteurs en conversion et aux indécis que l’agriculture biologique, mode d’agriculture préservant la qualité de l’eau, est possible techniquement et économiquement avec des filières qui se mettent petit à petit en place.

Le Mois de la Bio s’inscrit parfaitement dans le programme financé par l’Agence de l’eau Rhin-Meuse auprès des fédérations bio, des chambres d’agriculture et des autres opérateurs tels que les coopératives et dont l’objectif est de soutenir la conversion à l’agriculture biologique.

Pour appliquer ces mesures, plusieurs démarches ont été entreprises par l’Agence de l’eau Rhin-Meuse : aides à l’investissement comme le financement de matériels alternatifs au désherbage chimique, animations, actions de sensibilisation et de formation visant à promouvoir de nouvelles pratiques en adéquation avec la protection de l’eau et de l’environnement. L’accompagnement financier pour la conversion à l’agriculture biologique se fait à travers le programme de développement rural hexagonal qui fixe les règles de financement de façon coordonnée avec des aides de la Communauté européenne et de l’État.

Le bio en quelques chiffres :


L'agriculture bio séduit de plus en plus de consommateurs et doit relever le défi de la croissance :


-    19 nouvelles fermes bio ont émergé au cours des 6 premiers mois de l’année 2017
- + 9,4 % d’entreprises de transformation ou de distribution bio ont vu le jour au premier semestre 2017
- + 500 millions d’euros de ventes bio au 1er semestre 2017 ont été réalisées en France par rapport au 1er semestre 2016

Aujourd’hui, près de 7 Français sur 10 consomment des produits bio au moins une fois par mois et ils sont plus de 8 sur 10 à estimer que le développement de ce mode de production est important.