Eau et territoire : aménagements hydrauliques multifonctions

Les trois Agences de l’eau (Rhin-Meuse, Rhône Méditerranée Corse, Seine-Normandie) et la Région Grand Est lancent un appel à manifestation d’intérêt pour concilier restauration écologique et développement socio-économique autour de projets d’aménagements des cours d’eau et d’ouvrages hydrauliques. Premier dépôt de dossier : 30 avril 2017

Il s’agit notamment d’encourager les villes et villages qui délaissent leurs rivières bétonnées et canalisées ou leurs ouvrages hydrauliques, à en faire un atout économique, touristique et environnemental. Il est en effet possible de développer des projets de territoire autour de la restauration écologique des rivières, en y associant des usages économiques (navigation, régulation des inondations, soutien d’étiage, hydroélectricité…), récréatifs (sport d’eau vive, pontons de pêche...) ou sociaux (parcs paysagers, sentiers pédagogiques, pistes cyclables…).

Cet appel à projets s’adresse aux collectivités (communes, communautés de communes, syndicats), associations et fédérations de pêche, entreprises et propriétaires privés.
En plus d’une composante de restauration écologique (réouverture de cours d’eau, restauration paysagère de berges artificialisées, démantèlement d’ouvrages sans usage…) ou de mise en place d’équipements pédagogiques (signalétique, pontons, plantations pédagogiques support de l’initiation à l’environnement des écoles et CINE/CPIE voisins), les projets présentés devront intégrer au moins 2 composantes ci-dessous :

Équipements d’activités sportives et récréatives (rivières d’eaux vives urbaines, parcours canoé kayak…),

Équipements touristiques (signalisation, parcours de randonnées nautiques, embarcadère/débarcadère, ponton de pêche accessible handicapés...),

Installation de turbines hydroélectriques ichtyocompatibles adaptées aux basses chutes (vis hydrodynamiques, turbine de type « VLH »…),

Rénovation des maçonneries, vannages, automatisation et fiabilisation des ouvrages de protection contre les crues, sécurisation de l’irrigation, soutien d’étiage…

Parmi les objectifs de restauration écologique, l’effacement des ouvrages sera privilégié dès lors que cette solution sera possible. Aucun nouvel obstacle à la continuité écologique ne pourra être créé ou rehaussé dans le cadre des projets éligibles.

Les projets consistant en un maintien d’ouvrage devront intégrer des dispositifs restaurant a minima une continuité piscicole et sédimentaire.

Les partenaires, réunis au sein d’un comité d’analyse et de sélection, étudieront au cas par cas les dossiers et la répartition des financements. Les projets pourront ainsi être financés de 40 à 80%, voire 100%, notamment dans le cas de l’effacement d’ouvrages hydrauliques.

> Les candidatures sont à envoyer à l’adresse unique :
ami-eau-et-territoire@grandest.fr


> Dépôts des dossiers :
jusqu’au 30 avril (1ère session) ou 30 septembre 2017 (2nde session).

En savoir plus sur l'appel à projets...

Informations pratiques / Dépôt des dossiers de candidature : amitvb@grandest.fr

Appel à manifestation d’intérêt  à l’initiative des agences de l’eau Rhin-Meuse, Rhône Méditerranée Corse, Seine-Normandie et de la Région Grand Est