Les cours d'eau

Enjeux et données

Le bassin Rhin-Meuse se caractérise par une grande diversité de cours d’eau qui varient très fortement depuis la montagne vosgienne jusqu’aux grandes plaines et plateaux lorrain et alsacien.

Chacun de ces milieux possède un fonctionnement propre dont dépendent :

  • ses capacités auto-épuratoires « naturelles » plus ou moins importantes ;
  • son aptitude à réguler les érosions, les étiages et les crues grâce à leurs milieux annexes et notamment aux prairies inondables, quand elles existent ;
  • sa capacité à héberger des cortèges d’espèces particulières.

Schéma 3

Rôle de la ripisylve dans le fonctionnement du cours d'eau - source AERM (cliquez pour agrandir)

Les cours d’eau du bassin Rhin-Meuse ont fait l’objet depuis la fin du 19ème siècle d’aménagements pour dévier une partie de leurs cours, utiliser l’énergie hydraulique, lutter contre les inondations, industrialiser, urbaniser, intensifier l’agriculture.

Ces travaux ont provoqué une dégradation du lit et des berges des cours d’eau, perturbant leur fonctionnement global et leur capacité à héberger certaines espèces.

Or l’atteinte du bon état des rivières dépend autant de la poursuite de la dépollution des rejets polluants que de l’amélioration de l’état du lit et des berges des cours d’eau. Les critères de jugement du bon état écologique des cours d’eau, sont, en effet, avant tout, des critères biologiques. Bon nombre d’oiseaux, de poissons et de mammifères dépendent de la capacité d’accueil des cours d’eau pour leur alimentation et leur reproduction. Il est donc nécessaire de poursuivre les efforts déjà entrepris sur l’entretien et la restauration des cours d’eau, éléments essentiels qui déterminent cette capacité d’accueil.

Une situation globale préoccupante

Sur quelque 7 000 km de cours d’eau où l’état des lits mineurs, majeurs, et des berges, a été évalué, environ la moitié présente des dégradations significatives.

Les situations sont légèrement meilleures dans les bassins de la Meuse et Moselle/Sarre, avec 57% de situations bonnes ou très bonnes, contre 44% dans le bassin du Rhin.

2000 kilomètres de cours d'eau restaurés

Le montant des aides à la réhabilitation des milieux a doublé dans la seconde période du 9ème Programme (57 M€ sur l’ensemble des années du programme). Les données récentes indiquent que plus de la moitié du linéaire des cours d’eau ayant fait l’objet d’une réhabilitation voit sa qualité « physique » s’améliorer d’une façon durable et significative. Le 10ème Programme de l’agence de l’eau renforce les priorités données à ce volet d’intervention, en particulier dans le cadre de la collaboration avec les collectivités pour prévenir les inondations.

Nombre de km de cours d'eau restaurés Rhin-Meuse

Nombre de kilomètres de cours d'eau restaurés avec l'aide de l'agence de l'eau Rhin-Meuse - Source : AERM/2013

Les « freins » à lever pour l’atteinte du bon état

Le problème se pose en termes de conviction des maîtres d’ouvrage et d’ambition plutôt que de développement de structures compétentes. Ces dernières offrent une assez bonne couverture du réseau de cours d’eau des districts Rhin et Meuse.

Le manque de perception de l’impact positif des travaux par les élus et les riverains, une réticence des habitants aux changements de pratiques et d’état des paysages expliquent le manque d’enthousiasme général à l’égard de ces restaurations fondamentales des cours d’eau. A cela s’ajoutent un cadre réglementaire mal adapté et un poids financier souvent trop lourd à la charge des maîtres d’ouvrage, principalement les collectivités locales.

Les aides de l’agence de l’eau

Actions de protection et de restauration des milieux aquatiques de surface et souterrains

L’agence de l’eau a engagé depuis une vingtaine d’années un travail de fond en matière d’hydromorphologie et de préservation des écosystèmes aquatiqà venir)ues. Cette dynamique se renforce avec le 10ème programme qui affiche des objectifs plus ambitieux en matière de restauration et renaturation des cours d’eau, de gestion et protection de zones humides et d’entretien des milieux.

L’agence de l’eau, partenaire d’actions

Les documents techniques

Retours d'expérience

Ressources